+ services en département
Accueil > Travail et relations sociales > Election syndicale > Election syndicale TPE : derniers jours pour voter !

Election syndicale TPE : derniers jours pour voter !

| Publié le 2 avril 2021 | Dernière mise à jour le 7 avril 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le compte à rebours est lancé. Il ne reste plus que quelques jours aux salarié(e)s des très petites entreprises (TPE, moins de 11 salariés) et employé(e)s à domicile pour choisir le syndicat qui les représentera et défendra leurs droits au cours des quatre prochaines années. En Pays de la Loire, 267 000 salarié(e)s de très petites entreprises et employé(e) à domicile sont concerné(e)s par cette élection.

Jusqu’au mardi 6 avril, les électeurs et électrices peuvent voter soit sur le site election-tpe.travail.gouv.fr, en se connectant sur son espace de vote, soit par courrier, en renvoyant son bulletin de vote dans l’enveloppe pré-affranchie reçue au préalable. Dans les deux cas, le vote est confidentiel et anonyme.
Le site internet est sécurisé pour prévenir toute tentative de manipulation du scrutin ou de capture de ses données. Il répond aux normes d’accessibilité des personnes en situation de handicap.

Le vote

Le vote est ouvert à tous les salarié(e)s de TPE et employé(e)s à domicile en poste en décembre 2019, quels que soient leur nationalité ou leur contrat de travail. Les apprenti(e)s peuvent également voter dès 16 ans.

Pourquoi voter ?

Cette élection joue un rôle majeur dans la prise en compte des intérêts spécifiques aux salarié(e)s des TPE, notamment en cette période de crise. Elle s’inscrit dans un contexte de forte vitalité du dialogue social ces derniers mois.

Les électrices et électeurs votent pour être :

  1. Représenté(e)s. Les organisations syndicales représentent les salarié(e)s et participent à la négociation de leur convention collective. Elles jouent ainsi un rôle majeur dans la négociation et l’application du salaire minimum, des congés, du droit à la formation, des conditions de travail, des primes...
  2. Défendu(e)s. En votant, les salarié(e)s désignent également les conseillères et conseillers qui siègent aux Prud’hommes. Ce sont eux qui défendent leurs intérêts en cas de litige avec leur employeur : licenciement abusif, rupture de contrat, harcèlement, etc.
  3. Conseillé(e)s. Présentes au sein des Commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI), les organisations syndicales sont à l’écoute des salarié(e)s, les informent et les conseillent sur leurs droits au travail (emploi, égalité professionnelle, formation, conditions de travail, santé au travail, mixité des emplois, etc.)

Le scrutin TPE constitue un enjeu essentiel en termes de démocratie sociale. Ce scrutin permet aux salarié(e)s qui n’ont pas de représentant élu au sein de leur entreprise d’exprimer une préférence syndicale et donc que leur voix soit prise en compte dans la détermination de la représentativité syndicale.

 
Liens
 



 

 
--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics