Accueil > Etudes et statistiques > Études > Etude des mouvements de main d’œuvre 2020 - Impact de la crise sanitaire sur (...)

Etude des mouvements de main d’œuvre 2020 - Impact de la crise sanitaire sur les embauches et sur les fins de contrat

| Publié le 16 novembre 2021 | Dernière mise à jour le 19 novembre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2020, la région accuse une baisse de 23% des embauches sous l’effet de la crise sanitaire. Les établissements de moins de 10 salariés sont les plus impactés. Le tertiaire est le secteur le plus touché, en particulier l’hébergement-restauration et les autres activités de services.

Le repli concerne les Contrats à Durée Indéterminée (CDI) et les Contrats à Durée Déterminée (CDD). En lien avec la chute des embauches et le recours des établissements à l’activité partielle, les fins de contrats sont moindre en 2020 : leur baisse est de 20,7 % dans la région. C’est dans les TPE (établissements de moins de 10 salariés) que les fins de contrats sont les plus nombreuses. Le repli est moins important dans la construction que dans les autres secteurs. La baisse du nombre de fins de CDD est deux fois supérieure à celle des CDI, notamment du fait de la baisse des CDD de moins d’un mois arrivés à terme. La diminution des fins de CDI est principalement due à la baisse du nombre de démissions, de fins de périodes d’essais et de licenciements autres qu’économiques.

Documents à télécharger :

Liens


 

 
--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics