Accueil > Etudes et statistiques > Études > En 2020, près de 5 000 emplois impactés par des ruptures collectives pour (...)

En 2020, près de 5 000 emplois impactés par des ruptures collectives pour motif économique en Pays de la Loire

| Publié le 13 juillet 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2020, en Pays de la Loire, près de 5 000 emplois sont impactés par une procédure de rupture collective de contrat de travail de 10 salariés et plus, dont les trois quarts sont des plans de sauvegarde de l’emploi (PSE).

La Loire-Atlantique, en particulier la zone d’emploi de Nantes, est la plus touchée. L’industrie, notamment la fabrication de matériel de transport est le secteur qui subit le plus de pertes d’emplois. Les entreprises qui détiennent ces établissements ligériens impactés appartiennent le plus souvent à un groupe et le siège social de ces entreprises se situe majoritairement en dehors de la région. Dans tous les cas de suppressions collectives d’emplois, la loi oblige néanmoins les entreprises à proposer aux salariés des mesures d’accompagnement destinées à favoriser leur reclassement.

Documents à télécharger :

Liens


 

 
--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics